Un nouveau regard

Pas facile de s’extraire de l’actualité politique. Chaque jour apporte son lot de nouvelles pareilles à l’étale du poissonnier d’un village gaulois célèbre et irréductible : pas très fraîches. En l’occurrence, il ne sert à rien de tourner autour du pot pendant 107 ans sans discontinuer et de pousser l’analyse au paroxysme : je ne vois pas trop comment les positions exprimées par Arnaud Montebourg peuvent êtres solubles dans les programmes des deux derniers protagonistes des primaires du Parti Socialiste, François Hollande et Martine Aubry, tant ils sont eux-même convaincus de disposer d’un «package» parfait.

Le débat de mercredi risque d’être plus qu’intéressant puisqu’en fin de compte, il faudra choisir celui ou celle qui non seulement devra battre Toto 1er, mais ensuite et surtout, il ou elle devra mettre en place un nouveau contrat social, un nouveau mode de gouvernance, une nouvelle manière de faire de la politique, afin de prévoir et non subir les éléments, afin de retrouver un peu plus de liberté.

A propos de liberté, le TGI de Paris se prononcera demain pour le filtrage du site copwatchnord-idf.org, une première en France. En fait, l’audience, en tout et pour tout, se contentera de demander aux FAI français Orange, SFR, Bouygues, Free, Numericable et Darty «d’interdire, sous astreinte de 2000 € par jour de retard, l’accès aux pages…» parce que le Ministère de l’Intérieur n’a pas trouvé l’hébergeur et ne peut donc pas l’assigner directement. Une bonne blague, c’est à la portée d’un débutant comme le démontre Bruno de l’excellentissime Turblog. Allez le lire, son éclairage sur le filtrage et les excès de la LCEN en la matière est limpide et édifiant.

Anduze, 21 janvier, des hordes (de jeunes) (assis) assaillent un gendarme...Le site incriminé est un peu particulier. Le «copwatch» est une pratique qui vient des Etats-Unis, et vise à faire connaître et dénoncer les dérapages de policiers dans l’exercice de leurs fonctions. On comprend que Guéant cherche à le réduire au silence. Si le sujet est intéressant, légitime même, au vu du comportement indigne des forces de l’ordre dans les manifestations, notamment à Anduze le 21 janvier et à Lille ce 8 octobre, le procédé a ses limites, engendrant encore plus de violence au travers de représailles imbéciles. Mais dans tous les cas, le filtrage de l’accès à un site un brin marginal, très peu connu jusqu’alors, ne résoudra en rien ce problème, et les moyens de contournement doivent déjà être en place. A moins que l’objectif du pouvoir actuel ne soit ailleurs… L’affaire en question est un peu tordue, j’en conviens, mais la réalité est là : l’arsenal législatif existe pour, avec une formulation vague à souhait, réduire quiconque au silence, pour «prévenir un dommage ou à faire cesser un dommage occasionné par le contenu d’un service de communication au public en ligne».

Après le récent cafouillage de Hollande sur HADOPI, j’attends aussi de vraies propositions de la part des 2 candidats sur les libertés individuelles et d’expression. Le gouvernement actuel a élaboré des lois particulièrement restrictives de liberté et répressives, dont les véritables objectifs restent inconnus du grand public. Je serai sensible à l’annonce de leur abrogation parce qu’une démocratie digne de ce nom, attachée aux grands principes de liberté et des droits de l’Homme, ne saurait supporter plus longtemps de tels errements.

Le monde change, la politique et la manière de la pratiquer doit changer aussi.

Share Button
Permalien vers le billet «Un nouveau regard».
rssFlux RSS  des commentaires du billet.

2 commentaires pour «Un nouveau regard»

  1. Ping : Montebourg et le syndrome du troisième homme » Chez dedalus

  2. Ping : Montebourg et le syndrome du troisième homme » Le coin politique de dedalus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *