Adieu ebuzzing

Beaucoup d’eau est passé sous les ponts depuis que Wikio s’est fait manger par ebuzzing. Le Wikio était grosso-modo LE service européen de promotion des blogs, un agrégateur bien utile, et surtout un outil fabuleux, sans équivalent, incontournable, permettant de connaître qui, parmi ses congénères, relayent vos écrits sur la toile… Tous les mois, une savante et délicate moulinette pondait un classement qui mobilisait l’ensemble de la blogosphère et alimentait bien des conversations dans les jours qui suivaient sa parution.

La Backlink Factory, avant la confiscation...La transition s’est opérée en douceur fin novembre 2011, les nouveaux tauliers ayant pris soin de ne pas modifier certaines habitudes, comme pour ne pas effrayer. Pour moi, ce changement m’indifférait. Cela ressemblait à un virage serré pour attraper du trafic en promouvant des vidéos et des marques, pour générer beaucoup de pépètes. Les blogueurs, dans cette soupe, qui ont contribué à l’image du Wikio et à son développement, sont désormais quantité négligeable.

Cette nouveauté n’était pour moi qu’un épiphénomène. Il y a 2 ans, soucieux de me faire connaître un peu, je me suis inscrit au Wikio sans vraiment savoir ce que c’était. Beaucoup de conseils qu’on glane par-ci, par-là, quand on commence à bloguer, le recommandaient. Cela m’a bien apporté un peu de monde, chaque début de mois,dès le classement des blogs publié…

Le Wikio, pour moi, outre la découverte d’autres lectures, c’était essentiellement le labs, la Backlink Factory, l’usine à mesurer les liens. J’ai toujours lutté sans trop de mal contre la dictature des chiffres, des compteurs de visites et des classements. Par contre, je ne peux me passer des informations sur qui me fait l’honneur d’un lien, c’est quasiment vital…. Depuis un mois, je suis aveugle, et comme je ne peux pas tout lire, je ne sais plus qui remercier. J’ai peut-être raté la chaîne de l’année pour aider l’UMP à trouver enfin un programme digne de ce nom.

Le service a été supprimé sans préavis, sans explication. Pierre Chappaz, fondateur du Wikio, s’était fendu d’un petit message chez Homer, expliquant qu’il «avait eu tort d’arrêter la backlink factory, et sous-estimé son utilité pour les blogueurs». J’ai perçu cet aveu comme lourd de sens, d’une grande honnêteté teinté d’une bonne dose d’impuissance. Depuis, rien, nada, le silence sidéral. Je vais donc me passer complètement de ebuzzing.

Je n’ai jamais accordé le moindre intérêt à la partie émergée de l’iceberg que constitue le fameux classement. Le seul motif vraiment valable de s’y arrêter était les blogwars que les chamboulements occasionnaient dans les hautes strates, et les techniques mises en œuvre pour grappiller des places, comme sur le boulevard périphérique bondé. D’ailleurs, nul besoin d’y figurer pour assister au spectacle…

Compte-tenu que tout le monde se fout du classement, n’est ce pas, je vous invite donc tous à vous désinscrire de ce bouzin, et de le faire savoir… ce qui n’empêche nullement de faire des liens.

La preuve.

Merci aux 2.000 visiteurs uniques qui sont passés ici en mars, merci aux blogueurs qui me les ont envoyés par leurs liens.

– Variae
– Ce Que Je Pense …
– Partageons l’addiction
– Le Blog de Gabale
– Le Pudding à l’Arsenic
– Philippe Méoule
– Les divagations NRV de cui cui fit l’oiseau.
– Carnet de notes de Yann Savidan
– Chez El Camino
– blog de David Burlot
– Le grumeau
– A toi l’honneur !, la suite…
– Du petit monde de Gildan
– Reservus’blog…
– Sarkofrance
– Partageons mon avis
– A perdre la raison
– Bah !
– Lyonnitudes
– De tout et de rien, surtout de rien d’ailleurs
– Chez Homer
– La rénovitude
– les échos de la gauchosphère
– INTO2007
– Une Autre Vie
– La Maison du Faucon
– Partageons nos agapes
– Les jours et l’ennui de Seb Musset
Sète’ici
– Le blog de Louis Lepioufle
– Ruminances
– Mon avis t’intéresse
– Trublyonne voit la vie en rouge
– Ménilmontant, mais oui madame…
– Les cénobites tranquilles
– Mon Mulhouse
– Woof it
– Homer d’alors
– Dans ma bulle
– La revue de stress

(liste faite de tête, désolé pour les éventuels oublis, je me rattraperai demain)

Share Button

10 commentaires pour «Adieu ebuzzing»

  1. Wikio n’a pas changé de taulier ! C’est juste la maison mère qui a pris le nom de la filiale commerciale.

    Pierre Chappaz m’a assuré par mail que la Factory reviendrait.

  2. C’est quoi tous ces trucs mesureurs? Moi, je ne suis inscrite nulle part et j’évolue dans un brouillard total. Qui pourrait faire un petit billet qui expliquerait/récapitulerait tout ça?
    Ça serait utile pour les novices 🙂

  3. @Lolo
    Viiiii, c’est de nouveau tout garni en bas et a droite de la page… (grâce au jegounotron)
    Comme quoi les blogueurs sont influents quelque part…

  4. Ping : Adieu ebuzzing et merci Pierre Chappaz !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *