Pause

J’avais préparé un chouette billet quand un coup de fil anodin m’a ébranlé peu après 13 heures. J’y apprenais que ma famille venait d’être durement touchée par ce qu’on appelle pudiquement «un accident de la vie». Comme à chaque fois qu’une difficulté se dresse pour l’un d’entre nous, même si on les accumule un peu trop en ce moment, on va faire face et se resserrer, s’entraider, se consoler, se rassurer. Je ne vais pas trop avoir le temps et le coeur à écrire mes habituelles bêtises sur ce blog ces prochains jours. Je vais avoir bien d’autres choses à penser.

Mais j’espère revenir bientôt.

J’espère.

Share Button

Cherchez l’erreur

Plus que quelques jours à patienter. Ensuite, ce sera un vrai changement : le quidam lambda ne sera plus harcelé par les instituts de sondages, ou abordé à la hussarde sur les marchés, entre l’étale de fruits et légumes et la camionnette du crémier, par un candidat à une quelconque fonction élective. Ainsi, jusqu’en mars 2014, date des prochaines élections municipales, j’ai toutes les raisons de penser que nos chers représentants, de quelques bords qu’ils soient, vont subitement devenir invisibles et disparaître sous les ors de la République.

Depuis 5 ans, les campagnes se suivent et se ressemblent. L’ère Sarkozy n’aura connu aucun succès depuis juin 2007, soit les dernières législatives. Tout a été perdu, même les sénatoriales, pourtant régies sur une loi taillée sur mesure pour ne jamais virer de bord. On n’a pas non plus assisté à une vague rose, mais ce n’est franchement pas important. Un certain changement est en marche.

Les valeurs de Nadine Morano...Finalement, au lendemain de ce premier tour, la seule chose qui m’interpelle vraiment est le taux d’abstention record de presque 43 %. Et très curieusement, si les responsables politiques le soulignent, c’est pour minimiser la victoire de la gauche, mais jamais pour insister sur leur immense responsabilité dans ce chiffre. Si l’électeur boude les urnes, c’est qu’il a, à tord ou à raison, la certitude que son vote est inutile et que les choses ne vont que peu changer pour rester dans le symbolique négligeable. Ce défaut d’expression est aussi un forme de rejet d’une certaine classe d’élus affairistes et corrompus, une espèce de mafia indétrônable prête à tout pour garder ses privilèges. J’y assimile ceux dont les convictions sont à géométrie variable, et qui n’hésitent pas à s’acoquiner avec la peste brune pour continuer d’exister. Les actuelles danses du ventre de l’UMP pour tenter de capter l’électeur frontiste sans l’exprimer formellement seraient désopilantes si elles n’étaient pas aussi dangereuses pour l’avenir de la France et celle de la démocratie. Faire entrer le loup dans la bergerie ne se fait jamais sans risque…

Il reste un tour de scrutin. Dans ma circonscription, la 12ème du Rhône, la candidate du PS Joëlle Sechaud a recueilli 31,85 % des voix, là où sont prédécesseur en 2007 n’en avait obtenu que 20,97 %. En réduisant l’écart de 18,14 à 7,26 % au premier tour, elle garde une toute petite chance de déposséder le député UMP sortant Michel Terrot de son 7ème mandat. 7 mandats, franchement, est-ce raisonnable ?

En attendant un vrai changement, les grecs n’ont toujours pas remboursé le moindre centime d’euro de dette publique puisque, depuis 2 ans, ils ne paient que des intérêts aux banques, pendant que 100 milliards d’argent, toujours public, renflouent d’autres banques pour combler leurs dettes de jeux, nées d’une irrationnelle spéculation immobilière. Pas d’erreur, ce monde ne tourne pas bien rond.

Le changement, il y en a plus que jamais besoin.

Share Button

12ème circonscription du Rhône : c’est chaud

C’est le désert ici, mais rassurez-vous, je ne suis pas perdu. Le monde, mon monde, a un peu changé et bousculé mes habitudes et mes lieux de perdition. C’est comme un printemps arabe sans violence, le passage de la deuxième lame, le fameux double effet «Kiss Cool» d ‘antant… Le changement, c’est maintenant, et il a déjà une réalité intangible : un Président normal, un gouvernement normal, une attitude tellement normale, saine, respectueuse des gens et des choses qu’on se demande pourquoi il n’en a pas toujours été ainsi.

Il n’y a pas que cela qui a changé. J’ai passé des journées assez intenses pour pondre cela pour une cause qui me tient à cœur. En fait, mon plateau technique s’étoffe et me permet désormais d’offrir des services fiables et variés pour les associations de l’économie sociale et solidaire, oeuvrant dans les domaines humanistes, équitables, éthiques, écologiques, syndicaux, de défense des droits, d’aide aux personnes, qui me fond confiance. Pour le blog, il n’ avait pas vraiment beaucoup de place ces derniers temps.

Joëlle Sechaud avec François HollandeMais j’y reviens avec plaisir, d’autant qu’il y a une élection bigrement importante qui se profile, et qu’il est primordial d’en parler puisque, selon toute vraisemblance, ce scrutin ne va pas attirer les foules. Pourtant, il est question de choisir celles et ceux qui vont élaborer et approuver en notre nom toutes nos règles de vivre ensemble, ce qui constitue et structure notre société. Exprimé comme cela, je ne vois pas vraiment comment on pourrait s’en désintéresser…

Dans ma circonscription, la 12ème du Rhône, qui rassemble au sud-ouest de Lyon, les cantons d’Irigny, d’Oullins, de Ste-Foy-lès-Lyon et de Tassin-la-Demi-Lune, Michel Terrot, 64 ans, député UMP sortant se présente pour un 7ème mandat… Cette seule carte de visite m’interpelle : ce monsieur a fait preuve d’une constance et d’une abnégation remarquable, et a apporté à son groupe politique une voix docile et fidèle pour envoyer la France… dans le mur ! Il y a là un constat implacable : celui d’une droite qui a tout approuvé des saccages sociaux demandés par le président d’opérette, qui a gaspillé le trésor de la nation avec une grandiloquence insensée au plus fort de la crise, qui s’est livré sans complexe à des actes d’une misérable inhumanité sans que quiconque, dans ses rangs ne s’en émeuve. Personne n’a bougé, et surtout pas Michel Terrot. D’ailleurs, en tant que mon député, j’attends toujours sa réponse à la question que je lui posais sur l’arrivée tant attendue du fameux bonheur néolibéral.

64 ans, 6 mandats de député au compteur, sans parler des innombrables autres mandats locaux, il est temps de passer la main, d’occuper son temps à des activités désintéressées, de faire un peu de bénévolat dans le monde associatif, de voir la vraie vie en face ! On est en présence de tout ce que j’exècre en la matière : un professionnel accroché à son hochet, complètement déconnecté du monde réel qui l’entoure. La défense de l’intérêt général n’en est plus quand on devient un personnage politique professionnel : il devient très privé… et particulièrement lucratif ! Cette race là, je n’en veux plus. Place à une nouvelle génération, plus normale, moins bourgeoise, plus au fait du monde actuel.

Le changement, c’est maintenant. J’aurais bien voté pour Jérémy COLLIN. De par mes activités professionnelles, je suis très sensible aux sujets et questions posées par le Parti Pirate, mais ma sensibilité naturelle de respect et de défense de notre environnement m’inciterais surtout à donner ma voix à Cyril KRETZSCHMAR pour EELV. Au final, c’est pour Joëlle SECHAUD que je me déplacerai dimanche, parce qu’en étant l’unique candidat en capacité de battre le député sortant, elle est de ce fait la seule à pouvoir incarner ce besoin de changement et donner au Président Hollande l’impulsion populaire pour réaliser son programme. Même si ma sensibilité est un peu plus à gauche, la démarche et le discours de la candidate PS, issue du monde de l’enseignement, est cohérent et me plaît. Très impliquée dans le monde associatif, elle témoigne surtout d’une connaissance bien meilleure des souffrances quotidiennes d’une population maltraitée par des problématiques liés à la grande finance internationale, qui dépassent le commun des mortels. Elle représente une vraie rupture avec le député sortant, icône d’un système révolu, et c’est vraiment ce dont la France a besoin pour se relever. Dans cette circonscription plutôt bourgeoise, voire riche, la tâche est compliquée, mais pas impossible. Pour moi, dimanche, c’est chaud…

J’en profite pour souhaiter la bienvenue à un petit gone, le premier de la nouvelle ère, Louis-Antoine, et féliciter la maman et le papa, leftblogueur de poids dans la blogosphère. Une bonne occasion pour… non rien !
Je leur envoie tous mes vœux de bonheur pour cette nouvelle vie qui commence.

Et merci aux copains qui ont fait des liens vers ici durant le mois de mai :
Partageons nos agapes
Variae
Carnet de notes de Yann Savidan
Philippe Méoule
Le grumeau
Je n’ai rien à dire ! et alors ??
Je pense donc j’écris
Woof it
Arnaud Mouillard
Lyonnitude(s)
A perdre la raison
Bah !
De tout et de rien, surtout de rien d’ailleurs
La revue de Stress
Mon avis t’intéresse
Ruminances
Trublyonne voit la vie en rouge
Chez Homer
Mon Mulhouse
Le Blog de Gabale
Le blog de Louis Lepioufle
Répertoire de la Science Fiction
Les divagations NRV de cui cui fit l’oiseau.
Le blog de Laurent Grandsimon
archeosf
Affichage libre
Liste générée à partir des infos de l’excellent Jegounotron de l’ami Lolobobo.

Share Button