Tromperie

Le monde est incontestablement en train de changer. Et je m’empresserais bien d’ajouter un «enfin» sonore : désormais, le mensonge est banni de toute communication, même la plus insignifiante comme la publicité. En la matière, il faut bien avouer que les annonceurs rivalisent de malice pour vous faire gober tout et n’importe quoi : les lessives, les produits de beauté en tout genre, les banques… Les sujets ne manquent pas.

C’est nos voisins d’outre Manche qui défraient une nouvelle fois la chronique : les anglais ont purement et simplement interdit la diffusion d’un clip un rien décalé ainsi que toute déclinaison en diffusion papier pour une boisson houblonnée célèbre. Motif : la bière vantée n’étant pas fabriqué en Alsace comme suggéré, la publicité a été jugée trompeuse. Effectivement, c’est très grave

Ce clip m’a bien fait marrer. J’y retrouve mon Alsace natale, et même un peu plus. J’habitais et ai usé pas mal de fonds de culotte à proximité immédiate de l’antique brasserie, dans le quartier de Cronenbourg, le faubourg nord de Strasbourg. Elle n’existe plus. Propriété d’Heinecken, la marque brasse désormais la 1664 à Manchester. Et, outre la présence d’Eric the King, j’adore le coté complètement décalé, cet auto-dérision typiquement britannique et un peu alsacienne aussi…

Mensonge, tromperie ? A vous de juger. Pendant ce temps, les crèmes des mémères qui promettent de transformer un boudin en top-modèle en 2 mois continueront d’être vendues.

A votre santé.

Share Button

4 commentaires pour «Tromperie»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *