A Propos d’Alter-Oueb…

A propos de ...Mon demi-siècle passé à contempler ce monde me donne maintenant suffisamment de recul pour décrire sans trop d’emphase la manière dont il tourne. Bien que très très loin du haut du panier où s’agitent les Rolex, je mesure la fortune d’être né du bon côté du trottoir, quelque part dans le pays des Droits de l’Homme, bénéficiant ainsi par pur hasard de la colossale opulence du monde occidental civilisé. Cela ne me donne surtout aucun droit de repousser celui qui vient d’ailleurs et qui n’a pas eu ma chance…

J’ai grandi dans une cité de banlieue ou l’on brûle des voitures. L’école publique républicaine y faisant encore correctement son œuvre, et devant l’impossibilité de faire des études faute de caillasse, les concours m’ont ouvert la porte de la catégorie de personnes la plus décriée après les journalistes et les prostituées : les fonctionnaires. J’en suis toujours, servile et invisible exécutant dans un univers surréaliste (déontologie oblige), au taquet de la catégorie B, avec rien à espérer qu’une retraite qui s’éffiloche après 44, 45 ou 46 années de bons et toujours loyaux services. Peut-être plus, on verra… une chose est sûre, ce n’est pas moi qui décide.

Dans cet univers, il faut savoir résister en silence, les repas de famille pouvant vite virer au règlement de comptes. C’est ainsi que je me suis pris au jeu du blog. Ca tombe bien, la nébuleuse Internet, c’est mon métier. Du contenant, je passe au côté obscur, le contenu… et Alter-Oueb est né en mai 2010, au plus fort de mon anti-sarkozysme. Adoubé peu après chez les LeftBlogs, il faut reconnaître que la période a été du pain béni pour un blogueur gauchisant tant il y avait à dire, à dénoncer, et à rencontrer.

Puis vint le changement. Attendu, redouté, étrange, avec une face apaisante et une autre révoltante au fur et à mesure des reculades et des renoncements. Mais le besoin de crier était passé, et j’ai naturellement disparu de la circulation, apaisé. Ou plus certainement résigné.

Mais je reviens avec une envie différente, avec une nouvelle interface (V2) pour parler politique (forcement), un peu de geekeries (c’est génétique), et de ma commune (Francheville, dans l’ouest lyonnais, dont la droite aimerait bien enfin s’emparer) car la bataille pour les Municipales 2014 est partie pour être épique.

Alter-Oueb.netEn plus, ce blog est aussi ma vitrine, celle de mon activité en tant qu’auto-entrepreneur au bénéfice des associations à vocation «alter», de l’économie sociale et solidaire, dans les domaines humanistes, équitables, éthiques, écologiques, syndicaux, de défense des droits, d’aide aux personnes, que je conseille et accompagne vers le monde des logiciels libres et pour leur stratégie web. J’ai trouvé dans cette activité annexe une vraie utilité sociale et une reconnaissance que je n’avais jamais entrevue ailleurs, notamment par mon employeur qu’est l’Etat. Tout est dit….

Pour me contacter, passez ici…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *